Le don divinatoire

Qui sont les voyants ? Nous nous apercevons vite en surfant sur le web que la voyance est un terme générique qui englobe de nombreuses pratiques très différentes.

Le premier constat, surprenant pour la plupart des novices : il ne faut pas forcément avoir de don divinatoire pour être divinologue ! En effet, certains praticiens utilisent un support précis et un guide d’interprétation très codifié. C’est le cas pour de nombreux astrologues et tarologues notamment. Ils ont appris ou mis au point patiemment leur pratique… et ça marche !

Dans ce cas, leur don est plutôt humain, il s’agit des qualités d’écoute, d’analyse et de communication qui vont leur permettre de livrer les informations objectives de l’outil divinatoire avec finesse et justesse. D’autres outils tels que le pendule peuvent également livrer l’avenir sans qu’un don soit nécessaire.

Tout au contraire la voyance pure est le terme générique pour parler de ce don divinatoire si cher à certains consultants. On ne sait pas pourquoi ni comment, mais de nombreuses personnes possèdent un don divinatoire. Bien plus qu’on pourrait le penser.

Ou s’arrête l’intuition et on commence le don ?

C’est très subtil et cela varie selon les personnes et aussi pour un même individu selon le temps. La nature même du don varie : flash sensoriels, auditifs, visuels, prémonitions, rêve éveillé, flashs dans les boules de cristal ou perception d’images dans les formes abstraites…. les manifestations du don sont très diverses. Pour la majorité des ces cas, difficile de parler d’intuition !
Cela peut être une hyper-intuition pour certains médiums : ils ont juste une idée juste de l’avenir dans des proportions bien plus importantes que la moyenne, affolant les lois statistiques !

De nombreux voyants sont dans un « entre-deux ». Ils ont un don, mais pour diverses raisons ils utilisent aussi un outils. Quelles sont ces raisons ?
En voici quelques unes qui illustrent l’utilisation d’un support divinatoire en complément d’un don :

– don imprécis, éléments de l’avenir manquants, donc recherche d’informations supplémentaires grâce à un outil accessible.
– informations livrées par le don assez « graves », recherche de confirmation avec un outil
– le don peut se sublimer par usage d’un support divinatoire : par exemple quelqu’un d’hyper intuitif peut s’appuyer sur un tirage de tarot ou un thème astral, connecter toutes les informations avec l’histoire du sujet et ses propres ressenti pour se faire une idée très précise de ce qu’il va se passer dans l’avenir.
– don qui s’est révélé après la pratique d’un outil divinatoire

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à questionner nos médiums ou à lire leurs fiches descriptives.

Pour conclure, n’oublions pas que la voyance est un art semblable au autres : soit on a un don, soit on travaille dur pour exceller ! Pour notre équipe, ce qui compte est le résultat, la déontologie et les qualités humaines. Nos clients nous renvoient souvent leur satisfaction sur tous ces points.